STEPHANIE DENDURA

Agent artistique

Stéphanie, on collabore ensemble depuis plusieurs années, tu es agent d’artistes et ta fonction est primordiale sur le marché de l’art actuel. Peux-tu définir en quelques lignes ce qui t’as amené à choisir ce métier ?

 

J’ai travaillé pendant plus de 15 ans dans la communication politique et institutionnelle, et un évènement personnel m’a obligé à stopper mon activité, j’ai commencé à aider des amis artistes, à gérer leurs accrochages, organiser des petites expositions. Mes études juridiques, m’ont permises de les conseiller dans le cadre de leurs négociations de contrats auprès des galeries ou autres interlocuteurs. Je suis devenue agent d’artistes naturellement, sans m’en rendre compte.

Aujourd’hui je te sais très sollicitée, combien de personnes travaillent avec toi dans l’agence DS ?

 

L’agence DS existe depuis 15 ans, elle a évolué au fil du temps, aujourd’hui 3 personnes sont à mes côtés. Je travaille également avec des compétences professionnelles externalisées selon mes projets.

 

Quels sont tes interlocuteurs principaux ?

 

Les artistes bien-sûr, les galeristes, les experts, les commissaires d’exposition, les organisateurs de foires, les collectionneurs, les conservateurs, … Ces interlocuteurs permettent de construire un positionnement pour mieux développer un artiste. Mon métier est de faire se rejoindre différentes compétences autour de lui. L’agence DS développe surtout un travail de promotion d’une matière première : l’Artiste, sa création. Souvent, dans l’esprit collectif, l’agent est un filtre, un « bloqueur d’accès ». Il est surtout là au contraire pour faciliter tout en protégeant, il accompagne l’artiste dans un développement « optimal ».

A quoi reconnait-on un bon agent ?

 

Il doit être passionné, à l’écoute, humble et empreint d’une extrême patience.

 

Comment sélectionnes-tu tes artistes ?

 

LE TALENT est le premier critère, l’obstination et le travail son corollaire. L’artiste doit voir une identité « forte ». Dans ce sens j’ai envie de citer Cocteau qui écrit : « Ta différence, cultive là, c’est ta force ». Travailler avec un artiste, c’est également une rencontre, l’alchimie doit fonctionner.

Quel est le moyen percutant de vendre de l’art contemporain ?

 

Pour vendre de l’art contemporain, il n’y a pas de recette magique. Les marchés évoluent, bougent vite et sont très mouvants. Il faut essayer de s’inscrire dans une cohérence dynamique dans laquelle on trouve les galeries, les salles de ventes aux enchères, les évènements, les foires, les plateformes internet, les collaborations avec des enseignes, …

 

Jusqu’où va l’influence d’un agent dans la création de ses artistes ?

 

Cela dépend des artistes. Il s’agit d’un accompagnement global avant tout. Mais d’un commun accord, l’agent peut aussi intervenir en conseil sur la création, sur les orientations du marché. Les artistes sont parfois enfermés dans des convictions, et l’un de mes rôles est alors de les faire sortir de leur zone de confort et de les accompagner. Ils doutent en permanence et marquent ainsi leur temps.

 

Comment définit-on le prix des œuvres d’un artiste émergent ?

 

Quand on veut évaluer un immeuble, on regarde comment ce sont vendus les autres immeubles du quartier présentant des caractéristiques proches, ce qui fait la différence de ce bien, ce qui lui est caractéristique. Pour une œuvre, et pardon pour la comparaison un peu simple, il en va de même, elle appartient à un registre artistique, à une technique, elle est d’un certain format… Tous ces éléments vont permettre de définir une estimation de l’œuvre.

 

Quel est l’artiste dont vous rêveriez d’être l’agent ?

 

Mon conjoint !

Par Elka Leonard

Photographies Stéphane Bourgies

site bandeau.jpg

Pour les addicts du papier, les amoureux du facteur, et du courrier tant attendu, LIFE IS ART lance son abonnement!
 

Faites de votre boîte aux lettres un écrin d'épicurisme et d'art quatre fois par an.

LIFE IS ART reste gratuit, seuls les frais d'envoi sont à votre charge.

 

Life is Art,

dans votre boîte aux lettres.

 

© 2018 LIFE IS ART MAGAZINE édité par SARL Lodiska - 45 cours de la Libération - 33000 BORDEAUX - FRANCE