BILBAO

Détour artistique à moto...

Je retrouve ce week-end un copain d’enfance qui vient de s’installer au Pays basque. Il pend sa crémaillère. L’occasion de faire une virée moto jusqu’à Bilbao et de tester son nouveau couteau suisse, une BMW 1250 GS Black Storm.

 

Après quelques hésitations nous choisissons la place du village de Bidart comme point de ralliement. Un petit café au Bar du Fronton et nous pouvons partir. Sur la ligne de départ on trouve une Harley-Davidson Dina Sport, le 1250 GS BMW de Matt, deux Nine T, une Triumph Bonneville: un panel hétéroclite mais qui correspond bien à la personnalité de chaque participant. Le soleil est au rendez-vous et nous décidons d’un circuit culturel et gastronomique. Petit passage par des cols français et espagnols avant d’arriver sur la Côte Atlantique Espagnole. Notre but, ce petit port tant convoité par les surfeurs du monde entier : Mundaka. Mais avant d’arriver dans un bon lit douillet de ce charmant petit village, il nous faut traverser les montagnes en passant par Lizarrieta, pour redescendre sur Etchalar par des lacets dignes d’un jeu vidéo où la route paraît dédiée aux motards que nous sommes. Rien n’est fini  après Etchalar puisque la route que nous empruntons pour rejoindre Lesaka nous permet encore d’entamer nos bords de pneus. Un petit café à Lesaka au Koxkila en plein centre du village, à côté d’un petit ruisseau: un décor de carte postale très espagnol avec comptoir de tapas. Puis nous reprenons la route par la Carretera de Aritxulegui qui devient de plus en plus surprenante et joueuse pour nos bicylindres.

Le paysage et la route sont tout aussi qualitatifs. Le revêtement est magnifique, les vallées et les arbres procurent un sentiment de liberté qui permet de lâcher prise, et nous sommes déjà loin de nos problèmes quotidiens. 

 

Nous passons la Capilla de Aguina. Durant la route, vous aurez certainement l’envie de vous arrêter faire quelques clichés en haut d’un col après quelques bons virolos où la vue est juste à couper le souffle. Après le lac Gandara, vous trouverez un peu plus loin, dans un virage en épingle, en jetant un œil à droite, un petit bar restaurant le Aialde avec un très beau belvédère sur le lac. Direction maintenant Oiartzun par une petite route étroite et sinueuse sous le Pic des Trois Couronnes. 

 

Nous rejoignons Oiartzun avec l’envie d’aller faire un petit golf au Real Club de Golf de Saint-Sébastien, mais le temps nous manque et on abandonne l’idée d’un 18 trous pour rejoindre Irun et aller manger une excellente côte de bœuf accompagnée de légumes du jardin dans un des plus vieux trinquet du Pays basque : Trinquet Borda. Un conseil, il vaut mieux réserver !!!! Le meilleur Pata Negra et l’une des meilleures côtes de bœuf du secteur. Un café solo, dos cafés solos et nous repartons direction la fameuse montée du Jazkiebel. À l’arrivée une vue panoramique à 360° qui domine toute la baie d’Hendaye ! On passe devant la chapelle de Santuario de Guadalupe, direction le Belvédère de Jazkiebel, puis la descente sur Pasares qui nous enivre d’un paysage dantesque et d’une vue imprenable sur les criques et les falaises des contreforts de Pasares. L’envie nous prend d’aller à Santiago Plazza dans le cœur de Pasares où il vous faudra emprunter un passage atypique que nous vous laissons découvrir. 

Après ce petit arrêt original, direction Donastia (Saint-Sébastien) pour la Plage de la Concha et tout son folklore, le rythme espagnol et ses déjeuners tardifs. Nous laissons ce climat festif pour attaquer les virages du Mont Igueldo. 

À l’arrivée, encore une fois, une vue époustouflante, cette fois sur une mer bleu Caraïbes. Il ne nous reste que quelques kilomètres pour admirer le paysage avant notre arrivée à l’Hôtel Relais et Châteaux Akelarre pour passer la nuit. Vous y trouverez un restaurant 3 étoiles au Guide Michelin. Un peu d’épicurisme, moment apprécié par toute l’équipe. Pour vous mettre en appétit : Œuf au caviar sur sa purée de chou-fleur et beurre de ciboulette, ventre de thon frais mariné avec glace au wasabi, colin à la vapeur d’algues, plancton et feuille d’huître, burrata d’Idiazabal… Je vous laisse le plaisir de découvrir par vous-même le reste de la carte.

 

Demain matin, prochaine étape la route côtière, la traversée de la Forêt d’eucalyptus vers Mundaka. Nous emprunterons Kristobal Balenziaga calea, et nous nous arrêterons voir le musée dédié à ce couturier à Getaria.. Route jalonnée de petits restaurants et de cidreries, puis ce sera Orio, et enfin  Zarautz, Zumaia, Itxaspe, Deba.

 

À suivre dans le prochain numéro mi juillet.

 

Par Ludo

site bandeau.jpg

Pour les addicts du papier, les amoureux du facteur, et du courrier tant attendu, LIFE IS ART lance son abonnement!
 

Faites de votre boîte aux lettres un écrin d'épicurisme et d'art quatre fois par an.

LIFE IS ART reste gratuit, seuls les frais d'envoi sont à votre charge.

 

Life is Art,

dans votre boîte aux lettres.

 

© 2018 LIFE IS ART MAGAZINE édité par SARL Lodiska - 45 cours de la Libération - 33000 BORDEAUX - FRANCE