EXPOSITION GOURMANDE

Voyage dans le temps au Château du Prince Noir

Habitant New York, je possède une entreprise de communication spécialisée dans l’art culinaire. L’aventure que je vais vous raconter est née de mon amitié avec deux autres épicuriens comme moi.

 

Le premier : le photographe Mikaël Vojinovic, rencontré en 2004 à New York, alors que je travaillais avec Alain Ducasse. J’avais été surprise de son travail sur le reportage: pour la première fois, je trouvais quelque chose d’inattendu, de différent, de plus brut.

 

Le second: Vivien Durand, chef cuisinier originaire du Pays basque qui a étonné le monde culinaire en 2013 en obtenant une étoile au guide Michelin pour son travail à La Maison Eguizabal à Hendaye. En 2015, Vivien succède, sur la suggestion d’Alain Ducasse pour qui il a travaillé à Monaco, à Jean-Marie Amat, trésor culinaire bordelais, à la tête du restaurant une étoile Le Prince Noir. Ce restaurant est niché au cœur d’un château bordelais fantastique et historique qui abrita jadis l’accord de signature du traité de la guerre de Cent Ans et qui fut également la résidence du fils du Roi d’Angleterre Édouard III, le Prince Édouard de Woodstock surnommé le «Prince Noir». 

 

En y entrant, vous êtes surpris par les détails amusants qui le décorent. En effet, l’entrée est couverte d’un jardin mural fantastique, mélange d’herbe factice et de papier peint composé de minuscules représentations de dirigeants historiques français, d’insectes et d’animaux. Des terrariums remplis de plantes et de jouets y sont suspendus et une cloche élancée abrite une poupée nue assise sur un œuf. 

 

Le restaurant est bordé de baies vitrées donnant sur les œuvres d’art sculpturales hébergées sur la propriété. Cette atmosphère lui donne un air sexy et malicieux : un cadre idéal pour la cuisine de Vivien.

 

C’est lors d’un festival gastronomique que Vivien, Mikael et moi sommes devenus amis, partageant le même désir de créativité. Nous avons commencé à nous appeler «Le Bataillon du Prince Noir». Par la suite, Vivien nous a invités à assister à un dîner spécial de vignerons au restaurant, en jumelant sa nourriture avec des vins des Saint-Élites.

 

Les Saint-Elites sont un groupe de neuf vignerons des appellations dites satellites de Saint-Émilion: Lussac Saint Emilion, Saint Georges Saint Emilion, Montagne Saint Emilion et Puisseguin Saint Emilion. Ces neufs viticulteurs représentent 70% des crus d’exception des Satellites de Saint-Émilion.

 

Lors de ce dîner est née notre idée d’une collaboration entre plusieurs chefs et Les Saint-Elites : amener deux chefs américains à cuisiner avec Vivien pour ce repas. 

Nous avons réalisé ce dîner durant la Semaine des Primeurs. Cette date ne paraissait pas idéale, car c’est le moment de goûter le vin sérieusement, mais les vignerons ont estimé que ce pourrait être intéressant de réaliser une soirée non conventionnelle. Pour cela, nous avons invité deux chefs hautement respectés: Michael Voltaggio et Jessi Singh. Notre objectif principal était de créer quelque chose de créatif et d’authentique ensemble.

 

Michael Voltaggio, originaire du Maryland, possède des restaurants à Los Angeles et à Washington DC. Il est devenu populaire aux États-Unis après avoir remporté la sixième saison du Top Chef de la chaîne Bravo. Les chefs étant considérés comme des rock stars aux États-Unis, Voltaggio est donc un mélange entre Eminem et Tommy Lee : un bad boy tatoué mais très respecté pour son art.

 

Jessi Singh, d’origine indienne, est devenu célèbre avec l’ouverture de son restaurant, BabuJi à New-York. Son approche éclectique de la cuisine et des saveurs indo-australiennes modernes, ainsi que son ambiance branchée, ont fait de lui l’un des chefs les plus passionnants des États-Unis au cours des cinq dernières années.

 

Pour ce dîner chaque chef avait trois plats à préparer, lesquels seraient associés à l’un des neufs vins Saint-Elites. Les chefs ont passé des heures avec Julien Richard, directeur de Saint-Élites et viticulteur du Château Tour Bayard, à déguster les vins, à discuter des plats et à décider des assortiments. C’était comme regarder un groupe écrire de la musique, chacun ajoutant son propre son à la chanson.

 

Le jour du dîner, tout le monde est arrivé tôt le matin: tous avec un rôle différent à jouer. Vivien, Jessi et Michael étaient dans la cuisine, Mikaël et une équipe de production complète dispersée à l’intérieur et à l’extérieur du restaurant, préparant pour une séance photo créative «Le Bataillon» avec costumes médiévaux, épées antiques, poulets vivants et un cheval noir. Le restaurant ressemblait à un décor de théâtre pour une pièce du XVe siècle sur Mars.

 

À 19 heures, les invités sont arrivés et beaucoup ont été surpris de trouver les vignerons vêtus de costumes. Les photos de Mikaël de toute la semaine étaient affichées au plafond au-dessus de la réception, tandis que Jessi servait un buffet de hors-d’œuvres indo-australiens. Les invités: un mélange de professionnels du vin et de la gastronomie, des artistes et autres influenceurs, étaient assis à la table sur mesure en forme de losange de Vivien, ornée du nom «Edward of Woodstock» au centre.

 

L’art de la nourriture est éphémère, mais l’esprit de Bordeaux prend vie à chaque bouchée, chaque gorgée et chaque rire. Tout le monde vivait quelque chose d’éclairant, de quelque peu rebelle.

 

Par H.Gita McCutcheon

Photographies Mikael Vojinovic

Menu

Entrées

Huitres et épices

 

Plat 1: Jessi Singh

Tartare de boeuf épicé, betterave, gingembre

Château La Rose Perrière 2009

 

Plat 2: Jessi Singh

Croustillant de fromage frais, betterave, ail 

Château La Couronne Reclos 2001

 

Plat 3: Michael Voltaggio

Tagliatelle à l’encre de seiche et truffe 

Clos Albertus 2012 

 

Plat 4: Vivien Durand

Matelote de rougets, poireaux

Château Guibot La Fourvieille 2014

 

Plat 5: Jessi Singh

Curry de Saint Pierre

Château La Mauriane 2000

 

Plat 6: Vivien Durand

Découpe d’agneau de lait au piment indien et sarrasin

Château Tour Bayard L’angleot 2010 

 

Plat 7: Michael Voltaggio

Pigeon, hibiscus, chou-fleur

Château De La Grenière 2005

 

Plat 8: Michael Voltaggio

Chocolat blanc, butternut 

L’Envie 2012

 

Plat 9: Vivien Durand

Topinambours poivre vin rouge / sorbet coco malt 

Château Bel-Air 2015

site bandeau.jpg

Pour les addicts du papier, les amoureux du facteur, et du courrier tant attendu, LIFE IS ART lance son abonnement!
 

Faites de votre boîte aux lettres un écrin d'épicurisme et d'art quatre fois par an.

LIFE IS ART reste gratuit, seuls les frais d'envoi sont à votre charge.

 

Life is Art,

dans votre boîte aux lettres.

 

© 2018 LIFE IS ART MAGAZINE édité par SARL Lodiska - 45 cours de la Libération - 33000 BORDEAUX - FRANCE