ELODIE BLAYA

Et si nous vivions jusqu'à 120 ans?

Épicurienne jusqu’au bout des cils, je viens de terminer « Vital ! », le dernier livre du Docteur Frédéric Saldmann. Ma balance, qui affichait un vilain chiffre, m’a guidée vers lui.« Réussir sa vie c’est important, mais réussir « sa santé », c’est fondamental. […] Notre hygiène de vie a un poids crucial, et le mental et le physique sont étroitement liés et rejaillissent l’un sur l’autre. […] Il est temps de se reprendre en main!». Malheureusement, si je fais un bilan sur mon comportement, après lecture de ce livre, j’ai tout faux… Seulement, depuis, un nombre me trotte en tête: 120 ! Il clignote dans ma tête sans plus s’arrêter. Le docteur Frédéric Saldmann dit que c’est l’âge vers lequel tout le monde peut tendre, et en restant de surcroît en bonne condition physique, si on prend un tant soit peu soin de son corps. Ce chiffre me va très bien, car au lieu d’être à la moitié de ma vie, je passe quasi au tiers !! Welcome dans ma nouvelle vie !!

Ce soir c’est le grand soir. Bien décidée à mettre en pratique ce que j’ai lu et à diminuer ma consommation de protéine animale, nous dînons chez une amie d’amie, naturopathe, qui va m’enseigner l’art du bien manger. Ici, ni viande, ni pâte, mais du végétal, des algues et des graines sous toutes leurs formes. C’est bien là que le bât blesse… Si je suis hyper motivée, Chouchou n’est pas granivore… Néanmoins, je pars confiante, car en 20 ans, on a traversé quelques orages et tsunamis qui m’ont appris à gérer les situations de crise! Je joue ma vie, mais même pas peur, à nous les graines !

Quand j’arrive chez Élodie, je ne fais quand même pas la fière et je regarde en coin mon Antoine. 

La table d’ Élodie est magnifique !!! Bon point. Par contre, je suis incapable de savoir ce qu’il y a dans les différents plats, et à l’énoncé des ingrédients, j’ai l’impression d’apprendre une nouvelle langue ! Chouchou fait son mauvais regard, mais on est là, on va jusqu’au bout, ce ne serait pas poli de partir en courant.
 
Je ne vous fais pas le résumé de la soirée, mais Antoine est reparti en réclamant les recettes, et a fini chaque graine de chacune de ses assiettes… J’en tombe à la renverse !
Un peu jalouse d’Élodie, qui s’est mis mon cher et tendre dans la poche super facilement, j’avoue à mon tour que son repas était une merveille gustative ! Me lancer dans la grande aventure d’être une nouvelle moi ne me fait plus du tout peur. Surtout, je sais maintenant que cela va être réalisable !
 
Je vous présente donc Fée Élodie Blaya, mon nouveau mentor.
 

Comment est née l’envie de te tourner vers la naturopathie ?

Ostéopathe de profession, je me suis souvent trouvée dans des situations où malheureusement mon «traitement» et les médicaments allopathiques ne permettaient pas de soulager durablement certaines pathologies de mes patients, mais également de mon mari.
Quand ma fille a commencé à faire en boucle des pathologies de la sphère ORL, j’ai dit STOP! Je me suis alors demandé comment soulager durablement les personnes souffrant de gastrite, d’œsophagite, de RGO, de migraines, d’eczéma... quand les traitements fonctionnels et structurels ne suffisent pas. J’ai posé mon  cerveau de cartésienne et je me suis tournée vers la naturopathie. Selon Hippocrate, grand philosophe grec de l’Antiquité, l’alimentation est la base et la clé essentielle de la santé. Son précepte est le mien aujourd’hui: « Que ton aliment soit ton seul médicament ». 

Pourquoi avoir choisi cette médecine plutôt qu’une autre ?

La naturopathie vient du latin NATURA et du grec PATHOS qui signifient étudier et supprimer le mal à l’aide de moyens que nous offre la nature,alors que la  médecine actuelle ne cherche qu’à supprimer les symptômes de la maladie, sans jamais se demander et modifier ce qui les a provoqués.

Comment décrirais-tu ta pratique ? Est-ce un art de vivre ?

La naturopathie met à notre disposition des outils accessibles à tous, elle ne s’intéresse pas à la maladie, elle s’occupe de l’homme dans sa globalité.
Elle lui propose de mieux se connaître et d’évaluer les moyens naturels dont il dispose afin de poursuivre son chemin sans encombre.
Le naturopathe n’est pas le spécialiste de la maladie il est le gardien de la santé.
Il  est donc un pédagogue qui enseigne et responsabilise chaque individu sur les moyens de conserver son propre équilibre en s’adaptant au mieux à toutes les situations, tout en apprenant à respecter ses propres besoins. 

Comment procèdes-tu ? 

La naturopathie utilise des procédés naturels, des techniques qui sont principalement la diététique individualisée et la mise en place d’une hygiène de vie conforme aux besoins spécifiques de chacun.
Ma consultation, suite à l’anamnèse, repose sur 3 grands axes : analyser le bilan corporel de la personne, établir un bilan de vitalité, mettre en place le programme d’hygiène de vie. 

Quels résultats en attendre?

Éradication des symptômes et perte de masse grasse.


Quel est le conseil que tu donnes aux gens qui souhaitent se tourner vers ce nouvel art de vivre ? 

Je citerais Jim Roth pour te répondre : «Notre vie ne s’améliore pas par le hasard, elle s’améliore par le changement», et «Prends soin de ton corps c’est le seul endroit permanent dans lequel tu es amené à vivre». En France nous n’avons pas d’assurance santé, nous n’avons qu’une assurance maladie alors prenons notre santé en main afin d’assurer notre avenir.Je ne dis pas que c’est facile de changer radicalement notre façon de nous alimenter, cela remet en cause toute notre éducation, mais les résultats sur notre santé sont indéniables.

Bilan de mes 6 dernières semaines : -7kg sur la balance, une pêche d’enfer, et plus de mal de dos, moi qui carburait au kétoprofène !!!

Apprenons à nous aimer,  à nous écouter,  et à nous faire confiance.


Par Pauline Borghèse

Photographies Laurianne Conesa

Stylisme Boutique Miaow

Bandeau V10.jpg

Pour les addicts du papier, les amoureux du facteur, et du courrier tant attendu, LIFE IS ART lance son abonnement!
 

Faites de votre boîte aux lettres un écrin d'épicurisme et d'art trois fois par an.

LIFE IS ART reste gratuit, seuls les frais d'envoi sont à votre charge.

 

Life is Art,

dans votre boîte aux lettres.

 

© 2018 LIFE IS ART MAGAZINE édité par SARL Lodiska - 1 rue d'Enghien - 33000 BORDEAUX - FRANCE